Procès de Fabrication

Dans notre cas, l’argile est produite de forme artisanale pour maintenir les caractéristiques originales de ce produit. Le processus passe par plusieurs phases que allons essayer d’expliquer en détail ci-dessous.

Extraction de l’argile

nous extrayions deux types d’argile, la rouge et la blanche, qui après être combinés dans une bonne proportion donnent lieu à la matière-prime utilisée pour les carreaux et autres produits. Pendant le processus d’extraction il faut faire très attention et faire un bon nettoyage de l’argile afin qu’elle ne soit pas contaminée par des cailloux ou de la poussière ou autre matériel nuisant à la qualité de l’argile. Les deux types d’argile, rouge et blanche, sont transportés dans des camions à la céramique et sont stockés dans deux tas séparés, qui ne seront mélangés qu’après la préparation de l’argile, cela parce que nous n’utilisons pas toujours la même proportion, cela dépend du type d’argile que nous produisons et du résultat final que nous désirons, tonalité, etc.

Préparation de la pâte

L’argile est d’abord mélangée dans la proportion désirée, et ensuite concassée et broyée jusqu’a ce qu’elle gagne une consistance similaire à la pâte à modeler. La pâte est laissée à reposer pendant un certain temps afin d’obtenir une meilleure consistance, et ensuite est moulée dans de différentes formes et tailles. C’est la seule phase où les machines sont utilisées pour faciliter la fabrication. Il n’y a pas beaucoup d’années, la préparation de la pâte se faisait entièrement manuellement, ce qui rendait non seulement le travail très dur, mais aussi enchérissait de forme insupportable la fabrication.

Moulage, terre cuite

C’est à partir d’ici que notre processus de fabrication se distingue, puisque les tuiles, briques et autres pièces décoratives sont toutes façonnées manuellement, une par une, chaque pièce avec un aspect unique. Nous avons encore deux façons différentes de faire de la terre cuite, qui varie en fonction de la forme comme elle est démoulée: le démoulage avec du sable et le démoulage avec de l’eau. La plupart de la terre cuite est produite avec une finition de l’argile naturelle, avec la couleur d’origine de la pâte. Toutefois, les soi-disant «Tuiles de Santa Catarina” ont une finition à l’argile blanche ave de fines rayures verticales faites avec les doigts de l’artisan. L’étape du moulage se fait par équipes de deux personnes: celui qui façonne l’argile et celui qui les met dans le sèche-linge.

Séchage

L’argile doit sécher complètement avant d’être mise dans le four, le temps de séchage peut aller d’une semaine en été à plus d’un mois en hiver, cela parce que le séchage se fait naturellement à température ambiante. A ce stade, certaines pièces peuvent se fissurer ou se déformer, dans le cas où il y ait de grandes amplitudes thermiques, et particulièrement avec les pièces les plus grandes, de 30×30 cm et de 40×40 cm.

De cuisson

Après le séchage, l’argile est empilée dans le four: d’abord on met les briques, puis les carreaux avec différentes formes et tailles, et enfin en haut, les pièces plus petites. Ensuite et après quelques heures de préchauffage, les tuiles sont cuites lentement au four pendant plus de 30 heures, atteignant un ton naturelle. Le four est alimenté avec du bois, de la sciure et des grignons d’olive.

Retirer du four et palettisation

Après avoir terminé la cuisson il est nécessaire d’attendre quatre à cinq jours pour refroidir le four , les pièces sont retirées seulement après le refroidissement du four. Tout ce processus se fait manuellement: le matériel est retiré du four, les pièces sont séparées, sélectionnées et placées sur des palettes. La terre cuite est prête à être vendue à la clientèle!

On obtient ainsi un carrelage avec des tons doux légèrement rosés, et seulement possible grâce à une combinaison de matières premières excellentes avec un procédé artisanal, capable d’inspirer un cadre naturel et chaud dans les maisons.